Votre navigateur ne supporte pas le javaScript Histoire de Saint Martin - Ecole privée à Tours (37)
Accueil > Histoire de Saint Martin

Histoire de Saint Martin

1863 / 2019 : l’Institution Saint Martin en quelques dates

Les sœurs de Saint Martin de Bourgueil, fondées en 1824, tenaient à Tours dès 1863 un pensionnat de jeunes filles, rue Racine. Il est en quelque sorte l’ancêtre du pensionnat Saint Martin, car devenu
trop exigu pour les besoins de plus en plus grands, les sœurs cherchèrent et trouvèrent Place St Venant (aujourd’hui place Grandière) l’immeuble qui leur convenait.

Le lieu était bien choisi, car situé près du tombeau de Saint Martin et illustré par de nombreux saints, savants, et prestigieux personnages. Citons Sainte Clothilde, reine de France, Sainte Monégonde, Sainte Radegonde, Saint Odon (fondateur de Cluny), Alcuin qui fonda sa célèbre école, etc….
C’est donc là que la Congrégation continuera l’oeuvre d’éducation, à la suite des oblats de Marie et des frères des écoles chrétiennes qui avaient successivement occupé les lieux au 19ème siècle.

Au début du 20ème siècle, les lois de séparation obligent les Congrégations enseignantes à quitter leurs écoles ; les sœurs de Saint Martin quittent donc le pensionnat en 1903. Plusieurs sont
accueillies en pays étranger, Angleterre et Belgique.

Cependant tout n’est pas perdu. D’anciennes élèves prennent la relève des sœurs et garderont toutes les traditions martiniennes dans cette maison qui leur tient tant à cœur.
Cette situation perdure jusqu’en 1918 où l’apaisement des esprits et le changement de gouvernement permettent aux sœurs exilées, de revenir et de reprendre leurs tâches dans l’institution, qu’elles trouveront prospère et renommée grâce au dévouement et à la compétence des éducatrices.

En 1968, la carte scolaire est révisée, le pensionnat garde les classes primaires et le premier cycle, tandis que le second cycle est désormais assuré dans plusieurs autres établissements suivant les sections. Sous la direction de Sœur Marie du Rosaire, l’école devient mixte.
La congrégation renonce à la direction du pensionnat en 1980. L’équipe de professeurs travaille en lien avec la congrégation et essaie de maintenir dans l’Institution Saint Martin le même esprit chrétien et familial qui fut toujours sa caractéristique.

Plus récemment…

Jusqu’en 1998 :
Il existait 2 lycées professionnels privés :

1. Le LP Saint Martin :
BEP Carrières Sanitaires et Sociales sur le site du 47, rue Néricault Destouches
2. Le LP Richelieu :
Formation Hôtellerie BEP Bioservices CAP Agent Polyvalent de Restauration 4ème et 3ème d’insertion
Le Lycée Professionnel Saint Martin absorbe le Lycée Professionnel Richelieu en 1998.

Depuis 2003 :
Le LP Saint Martin :
• a transféré ses formations hôtellerie-restauration à Veigné au lycée professionnel Fontiville
• a fermé progressivement le CAP APR et le BEP Bioservices
• a étoffé son effectif en BEP CSS (1 div ½ par niveau)
• a ouvert une UPI post 3ème

Depuis 2007 :
Le LP Saint Martin a fermé une 3ème de LP (3ème DP6)

Depuis 2004 :
Ouverture d’une SEGPA (Section d’Enseignement Générale et Professionnelle Adaptée) en 6ème et 5ème

Depuis 2009 :
Ouverture d’une section ULIS collège (Unité Localisée d’Inclusion Scolaire) accueillant des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives

Depuis 2011 :
Création d’une section bac professionnel ASSP : Accompagnement, Soins et Services à la Personne

Depuis 2014 :
Ouverture d’une 15ème classe à l’école
Le collège compte 23 classes

Avril 2018 :
Fusion de l’école Notre Dame de Fondettes, école et collège Saint Martin et lycée Sainte Ursule pour créer un nouvel ensemble scolaire Saint Jean XXIII

Septembre 2018 :
Le lycée professionnel Saint Martin est transféré au lycée polyvalent Sainte Ursule

Septembre 2019 :
Ouverture d’une 16ème classe à l’école Saint Martin

Retour en haut elit. eget Sed felis Phasellus suscipit ut velit, Donec